Aller au contenu

Intérim et contrats courts : comment s’adapter aux usages et attentes des moins de 30 ans ?

Damien Simonneau, Directeur Marketing - 19/09/22

(Mis à jour le 19/09/22)

Les derniers arrivés sur le marché du travail évoluent avec les nouvelles technologies et les médias sociaux.
Cette génération ne cherche plus un job « pour la vie » ou la sécurité de l’emploi. Ses attentes se situent entre volonté d’indépendance et quête de stabilité.
Quelles stratégies les sociétés qui recrutent des salariés temporaires doivent-elles adopter afin de la fidéliser ?

Flexibilité, mobilité, diversité des missions… l’intérim et autres contrats courts ne manquent pas d’arguments pour séduire les jeunes. Mais si les moins de trente ans ont recours aux contrats courts le temps d’engranger de l’expérience, leur objectif ultime est souvent de signer un CDI pour mettre fin à ce qui est parfois vécu comme de la précarité.
Comment inverser cette tendance et fidéliser davantage ces jeunes ? Tour d’horizon des usages et de la culture des millennials et de la génération Z afin de mieux comprendre leurs attentes.

Millennials : une génération volage qu’il faut fidéliser

Qui sont les millennials ? On désigne ainsi les personnes nées entre 1980 et 2000, qu’on appelle également génération Y, pour les différencier des individus nés ensuite, qu’on qualifie de génération Z.

 

Une très forte mobilité géographique et professionnelle caractérise cette génération, tranchant souvent avec la vision du monde de leurs aînés. Selon EY People Consulting, ils sont ainsi près de 58% des 22-42 ans à préférer le changement d’entreprises et de postes au cours de leur vie professionnelle, plutôt que de faire une carrière dans une seule entreprise.

 

Cette mobilité professionnelle est le fruit d’une époque en constante évolution. Elle est autant un atout pour les sociétés qui recrutent des salariés temporaires (diversité des profils, curiosité et appétence pour l’évolution), qu’un défaut, parce qu’elle implique un manque de fidélisation de la main-d’œuvre.

 

Comment remédier à cette situation et optimiser les avantages offerts par cette génération très concurrentielle ? En prenant en compte ses spécificités et en répondant à ses attentes, notamment :

  • La recherche de sens dans le travail
  • Une juste reconnaissance de leur valeur
  • Leur appétence pour le digital

 

Voici une liste d’actions à mettre en œuvre pour s’adapter aux usages et attentes des moins de 30 ans.

Des salariés en quête de sens 

Les travailleurs de la génération Y ne voient pas dans le travail qu’un moyen de gagner leur vie. La quête d’utilité et la recherche d’un épanouissement personnel sur le plan professionnel sont primordiales pour eux. A ce titre, la nécessité d’un travail « qui fait sens » à tendance à primer sur le reste.

 

Des offres d’emplois authentiques et une entreprise dotée de réelles valeurs, susceptibles de rejoindre les leurs, sont autant d’atouts pour attirer et garder ces salariés, temporaires ou non.  

 

Par ailleurs, la linéarité d’une carrière et la routine sont également des freins à l’investissement à long terme de ces jeunes dans une entreprise. C’est donc par le biais de formations, de missions diversifiées et de perspectives d’évolution que leur besoin de renouvellement sera nourri au sein d’une entreprise. De quoi éviter que leur soif de changement ne les incite à regarder ailleurs…

Des jeunes qui entendent être respectés et écoutés

Parmi les attentes les plus importantes des jeunes salariés ? Voir leur rémunération augmenter, comme le révélait déjà notre enquête « Dans la tête des travailleurs temporaires ». Au-delà de cet aspect, c’est aussi l’importance de recevoir des missions en adéquation avec leurs préférences qui ressort. 

 

Autre exigence des Millenials, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Selon une enquête du cabinet EY People Consulting, 88% des 22-42 ans estiment que l’établissement d’une séparation entre vie privée et vie professionnelle est indispensable. Néanmoins, cette dernière n’est pas toujours évidente, notamment pour les cadres, les parents ou les femmes. Ainsi, les entreprises conscientes de cet écueil et qui auront mis en place des mesures pour améliorer l’équilibre vie pro / vie perso de leurs collaborateurs, auront plus facilement les faveurs des jeunes talents.

 

Enfin, les moins de 30 ans entendent être mieux écoutés et considérés par leurs employeurs. Ils ont également à cœur d’être accompagnés dans la construction de leur plan de carrière. 

 

Or, pour pouvoir proposer les bonnes missions aux bons candidats, et nouer une véritable relation de confiance avec eux, les consultants et services RH qui recrutent du personnel temporaire ont besoin de se dégager du temps, en s’affranchissant des tâches à faible valeur ajoutée et de la charge administrative liée à la gestion des échanges et processus RH.
Plateforme de digitalisation RH dédiée au monde du travail temporaire, Coffreo permet justement de simplifier l’ensemble de ces tâches. Il devient dès lors possible de se dédier davantage à la relation avec les salariés temporaires et à la mise en place de missions plus stimulantes, susceptibles de les fidéliser.

Une génération ultra-connectée

Ce n’est pas pour rien que les millennials sont aussi appelés « digital natives ». Nés avec internet et friands d’instantanéité, les moins de 30 ans sont habitués à des parcours digitaux fluides et rapides. Pour ces jeunes salariés, dont le mobile est le prolongement naturel de la main, les solutions de facilitation numérique sont une évidence et le recours à internet pour communiquer, une normalité.

 

Prendre en compte cette appétence pour le numérique est une bonne manière de les fidéliser tout en se simplifiant la vie. En conséquence, il faut envisager les réseaux sociaux comme la vitrine de l’entreprise en y partageant notamment les annonces d’emploi. Surtout, il faut proposer un parcours entièrement digitalisé, de la signature du contrat de travail à la réception des documents de fin de mission.

Leader dans la digitalisation du travail temporaire, Coffreo est un allié de taille pour répondre aux attentes des travailleurs de moins de 30 ans.

 

La signature numérique automatique des contrats est un des atouts majeurs pour faire gagner du temps aux salariés temporaires, comme aux sociétés qui recrutent des salariés temporaires.

 

Grâce à notre solution, le contrat est signé en un clic et transmis en ligne via l’application ou la plateforme Coffreo, réduisant la procédure à quelques minutes. Entretiens individuels, recherche de missions parfaitement appropriées, discussions sur le plan de carrière… Le temps économisé par les consultants et services RH peut être réalloué pour mieux accompagner les salariés.

 

Avec son coffre-fort numérique, Coffreo apporte en outre un service apprécié par les travailleurs temporaires. En plus de leurs contrats de travail et de leurs bulletins de paie, les salariés temporaires peuvent en effet y stocker tous leurs documents importants. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous ou demandez directement une démo de notre solution !